Trop jeunes pour changer le monde ?

« Tu verras, quand tu seras grand, tu pourras changer le monde ! »

Quand tu seras grand … Et pourquoi pas changer le monde en étant un enfant ? Est-ce vraiment impossible ?

Non non les jeunes ! C’est pas l’heure d’être un adulte

Des thématiques importantes aux yeux des jeunes

La jeunesse aspire à un monde meilleur. Elle souffre souvent -je trouve- d’une image négative. Alors qu’ils sont bien plus que des amateurs de jeux vidéos et de malbouffe ! J’ai été fascinée à plusieurs reprise de l’engouement des participants (NDLR : séjours CeQueJeVeuxFairePlusTard) sur des thèmes bien sérieux : écologie, éducation, technologie,… Et ils ont un bien bel avis !

Seulement voilà, parfois j’ai la sensation qu’ils n’osent pas. Que dans leur tête, ils se disent « mon idée est peut être bien, mais je la mettrai en place plus tard… quand je serais grand(e). Maintenant, je ne serais pas pris(e) au sérieux ». J’aimerais que la frontière entre école et vie professionnelle soit plus faible, comme une simple porte à ouvrir plutôt qu’un mur qu’on ne peut franchir que si on fonce dedans tête baissée.

Métaphore de mon arrivée dans le monde du travail, après ma scolarité.

Je voulais aujourd’hui vous parler de deux exemples, parus dans les journaux. Deux belles initiatives, qui contribuent à un monde meilleur !

J’adore parler de ces thèmes là, du coup je pense que j’écrirai régulièrement sur ces chefs d’entreprises, petits par leur âge, grands par leur rêves et leur courage ! La prochaine ? Alina Morse, 9 ans et ses Zolli pops, les sucettes qui lavent les dents ! (ça a l’air beaucoup trop cool, on est d’accord ?)

1- Bishop Curry, 10 ans

Touché par la mort de son jeune voisin de 6 mois, resté enfermé dans une voiture au soleil, ce jeune a décidé d’agir pour éviter que ce drame continue de détruire des familles.
« Il y avait un mort dans une voiture, puis un autre, un mois plus tard, et le troisième a fait naître une idée en moi. Je sais ce que ça fait de perdre un membre de sa famille qui est très proche de vous, je ne veux pas que d’autres personnes le vivent ».

Il a alors créé Oasis, un siège qui permet d’alerter les parents et les autorités si un enfant se trouve encore sur le siège. Mieux, il souhaite approfondir son invention en créant un système qui déclenche automatiquement l’air conditionné en cas d’oubli de l’enfant.

Retrouvez l’interview complète (en anglais) de Bishop ICI.

La belle initiative de ce jeune homme est un succès sur Fund Me puisque la campagne a récolté 47 087 $ sur un objectif de 20 000 $ destiné à déposer le brevet. Retrouvez la campagne ICI.

2 – Boyan Slat, 19 ans (22 ans aujourd’hui)

J’avais déjà parlé de lui et de son invention dans un précédent article. Son projet de nettoyer les fonds marins lui est venu en 2011, lors de vacances en Grèce. Boyan Slat, alors âgé de 16 ans, fait de la plongée sous-marine lorsqu’il est attristé par le spectacle qu’il voit sous ses yeux : de nombreux déchets plastiques entassés dans les profondeurs maritimes. Il a agi, a créé un concept, qu’il a présenté à des ingénieurs et des mécènes qui ont estimé que le projet était réalisable.

Boyan crée alors la fondation « The Ocean CleanUp ». L’objectif ? Lancer le premier grand nettoyage en 2020. Et devinez quoi ? La première grande action aura finalement lieu d’ici un an a annoncé le jeune créateur.

Son projet expliqué dans la vidéo ci-dessous (il faut activer les sous-titres en français)

 

Voilà, je vous souhaite de belles vacances et à bientôt pour un nouvel article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *