S’offrir la liberté d’être nous-mêmes

Hello 🙂

Aujourd’hui nous allons parler de toi. Oui, de toi. Étonnant ? Pas tellement.

Qui êtes-vous ? Qui sommes-nous ?

Comme tout le monde le sait, nous sommes premièrement des humains, des femmes, des hommes, des enfants, des personnes âgées… Mais nous sommes également des sportifs, des littéraires, des timides, des extravagants, des comiques… BREF, nous sommes uniques.

Tu me suis ? Jusque-là, tout paraît simple et logique, n’est-ce pas ? Le problème d’être unique, d’être authentique est que nous nous démarquons et ce démarquage peut parfois être difficile à assumer. Nous ne sommes plus « comme les autres », nous ne rentrons plus dans les critères de la normalité que la société veut nous imposer.

Nous avons du mal à accepter nos différences. En même temps, qu’on se l’avoue, le regard des autres ne nous facilite pas la tâche.

« Regarde celle-là, elle s’est habillée dans l’armoire de sa grand-mère ce matin ou quoi ? » « t’as vu ton poids ? tu devrais te mettre au sport ça ne te ferait pas de mal »  « T’écoutes pas de rap ? t’es nul c’est la base »

Je suis certaine que tu as déjà entendu plus d’une fois ce genre de remarque désobligeante. Mais dis-moi, as-tu l’impression de vouloir te fondre dans la masse ? As-tu déjà ressenti ce sentiment d’être identique aux personnes qui t’entourent ? Dans un lieu public, comme le métro, de te dire que tu fais partie de la société grâce à ton code vestimentaire ou ta façon de marcher ?

Aujourd’hui, nous avons tendance à vouloir suivre un modèle type. Accentué par l’omniprésence des réseaux sociaux et des publicités, nous avons tendance à idéaliser et envier les autres en oubliant ce que nous avons et ce que nous sommes. Qui es-tu ? Qui es-tu, vraiment ? Qui as-tu envie d’être ?

Kurt Cobain a dit : « Ils se moquent de moi parce que je suis différent, je me moque d’eux parce que ils sont identiques » Et oui, plaire à tout le monde, c’est plaire à n’importe qui.

Si seulement on ouvrait grand nos yeux, si seulement on passait outre nos habitudes, on verrait que la diversité est partout : au détour des rues, à l’école, dans les cafés et les autobus.
Je sais ce que tu te dis, qu’avec des si on referait le monde… Mais pourquoi refaire le monde quand tu peux refaire ton propre monde ?
Attention ! Pas de mépris, en disant cela je n’entends pas changer la totalité de tes comportements ou de tes habitudes. J’insinue simplement que si tu changes ton regard sur ce qui t’entoure et sur toi-même, la vie te paraîtra beaucoup plus claire et beaucoup plus simple, je te l’assure.

Qui dit que tu n’es pas parfait ? Qui dit que tu n’en vaux pas la peine ? Qui dit qu’il n’y a que toi qui souffres ? Qui dit que tu n’es pas magnifique ? Qui dit ça ?

Nous sommes tous parfaits à notre façon et il ne faut laisser personne nous faire croire le contraire. Assume tes différences, expose tes points de vue, accepte-toi.

Marine Chevalier

 

Photo by Jessica Ruscello on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *