Effet Pygmalion : « crois en moi pour m’aider à réussir »

Photo by Mikito Tateisi on Unsplash

Est ce qu’on a déjà cru en toi ?
Oui ? C’est bien !
Non ? C’est faux, moi je crois en toi et je vais te dire pourquoi !

Et si, lorsque quelqu’un croit sincèrement en nous, cela avait un effet sur nos compétences ?

1- Avez-vous déjà entendu parler de l’effet Pygmalion ?
(Attention, ne pas confondre avec l’affaire Bygmalion 🤭)

Résultat de recherche d'images pour "pygmalion" C’est lui Pygmalion, un sculpteur tombé amoureux de sa création selon la légende.
A force d’y croire et grâce à l’aide d’Aphrodite, la statut prend vie.
Une histoire tout à fait banale finalement ! (#partprendredescoursdesculpture)

L’effet Pygmalion, c’est le simple fait de croire en la réussite de quelqu’un pour améliorer ses probabilités de succès.

Ah bon ? Ce serait si simple finalement ?
Oui.

Bisous

*fin de l’article*

 

 

 

Ahah j’aime l’humour.
Évidement je vais argumenter.

2- Étape 1 : sur les rats
L’expérience Pygmalion a été réalisée par un psychologue Américain, Robert Rosenthal qui a voulu prouver que le rôle des attentes et préjugés des enseignants avait des conséquences sur les résultats des étudiants. Pour cela, il a séparé en deux un groupe de rats qu’il a confié à deux groupes de 6 étudiants (un rat chacun). Les rats devaient traverser un labyrinthe.

  • il a informé le premier groupe que leurs rats ont été sélectionnés d’une manière extrêmement sévère : on doit donc s’attendre à des résultats exceptionnels de la part de ces animaux.
  • il a informé le second groupe que leurs rats n’ont rien d’exceptionnel et que pour des causes génétiques, il est fort probable qu’ils auront même du mal à trouver leur chemin dans le labyrinthe.
Tu as compris à ce moment là que c’est du pipeau ? Les rats sont tous les mêmes hein 🐭🐭🐭🐭🐭🐭!

Vous voyez où je veux en venir ? Les résultats confirment la théorie de Rosenthal. Certains rats du second groupe ne quittent même pas la ligne de départ alors que ceux du premier groupe ont vraiment d’excellents résultats.
Les recherches ont été poussées ensuite et ont montré que les élèves du premier groupe avaient développé plus d’empathie envers leurs rats que ceux du groupe 2.

 

Homme : Je ne sais pas Jérémy… Parfois je me sens juste moche.
Lion : Quoi ?! Écoute moi, tu es parfait ! Tu es parfait et je t’aime !

3- Étape 2 : Et sur les humains ?
Cette expérience a ensuite été poursuivie sur des enfants issus de milieux défavorisés à San Francisco. Rosenthal et Jacobson (une enseignante) font passer un test à l’ensemble des élèves, puis s’arrangent pour que les enseignants prennent connaissance des résultats, en faisant croire à une erreur de transmission de courrier. Mais ces résultats ne sont pas réellement ceux du test de QI, ils comportent des notes distribuées aléatoirement : vingt pour cent des élèves se sont vu attribuer un résultat surévalué. Le changement de regards des professeurs suite à la prise de connaissance des résultats du test de QI a eu un impact considérable. À la fin de l’année, Rosenthal et Jacobson font repasser le test de QI aux élèves.

Le résultat de l’expérience démontre qu’une année après la divulgation des faux résultats de QI, les 20 % surévalués se sont comportés comme les rats du premier groupe : ils ont amélioré de 5 à plus de 25 points leurs performances au test d’intelligence.

 

4- Un regard bienveillant, encourageant, ça sert à quoi ?
On nous demande souvent dans les séjours CeQueJeVeuxFairePlusTard pourquoi nous nous concentrons sur les qualités, sur les points positifs, sur les forces des participants. Vous avez la réponse.

Si on se sent en confiance, on essaie, on se trompe, on apprend, et donc … on progresse.

Ce que je trouve particulièrement intéressant, c’est que Rosenthal a souhaité faire cette expérience car les enfants des milieux défavorisés réussissent moins bien à l’école que les enfants des milieux favorisés. On se rend compte que la cause pourrait ne pas être uniquement liée aux carences de ces enfants et de leurs milieux.

 

Conclusion : croyez en vous, croyez en tous les gens que vous rencontrez ! C’est bien pour eux, pour vous … et pour le Monde !

Allez ciao !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *