“Trouver le verbe de sa vie” – le magnifique texte de Sarah Roubato

La semaine dernière, plusieurs – plein ! – de mes ami(e)s ont partagé avec moi cette magnifique “lettre à un ado” de Sarah Roubato : “Quel est le verbe de ta vie ?”. Évidemment, ça a tilté dans ma tête !

Je l’ai mise de côté (enfin sur un de mes nombreux onglets ouverts… avouez vous faites comme moi !) en me disant que j’allais bien trouver un moment pour la lire !

Ceci est un aperçu de ma vie

Et puis j’ai pris le temps de la lire (et là je me suis dit “ok, mes amis me connaissent plutôt bien”), et elle résume tellement bien ce que je pense et ce en quoi je crois, profondément, que je ne peux que vous inviter à la lire à votre tour ICI. C’est le genre de texte si juste qu’on aurait aimé l’écrire soi-même.

C’est exactement le reflet de ce que nous faisons pour les jeunes chez CeQueJeVeuxFairePlusTard : les accompagner dans la découverte d’eux-même, de leur « verbe », des ingrédients nécessaires à leur épanouissement.

Je partage avec vous quelques extraits, qui ont particulièrement résonné chez moi :

« Les contextes dans lesquels tu fais ce que tu as à faire sont le fruit des accidents de la vie, des rencontres, du hasard, des circonstances. Peu importe que ce soit dans une entreprise, une association, une forêt, une école ou une scène, tu feras toujours ce qui te correspond, si tu trouves ton verbe.« 

“Demain, le métier ne sera pas nécessairement le centre de nos vies. Il faut trouver un métier qui te fasse vivre et qui te laisse vivre. Un métier qui nous laisse le temps d’apprendre, de découvrir, de nous émerveiller, de vivre avec les autres. Qui nous permette d’habiter le temps au lieu de lui courir après.”

“Qu’est-ce que j’ai fait pour mon rêve aujourd’hui, et en quoi s’occupe-t-il de la beauté du monde ? Pose-toi cette question tous les jours !”

“Ce que tu as en toi est immense, parce qu’il n’est pas encore dessiné. Tu es un bouquet de potentiels. Ne laisse jamais rien ni personne l’écraser.”

Cette lettre, elle est là pour transmettre une idée simple, que je partage inconditionnellement : nous avons chacun une place, un rôle à jouer dans le monde et l’univers. Et cette place n’est pas figée, le rôle n’est pas écrit d’avance, la voie n’est jamais tracée : le potentiel existe et il peut s’exprimer de multiples manières au cours de notre chemin.

Comme souvent avec les idées simples, celle-ci porte aussi un message puissant. Dans ce verbe qu’il nous faut trouver, nous avons une immense responsabilité : celle de prendre cette place, de jouer ce rôle – pour contribuer à un monde meilleur.

Alors à vous de jouer : trouvez le (et les !) verbe(s) de votre vie, et apprenons à le(s) conjuguer ensemble 🙂

 

Et si vous avez besoin d’aide pour les trouver, n’hésitez pas à visiter notre site internet ou à venir nous rencontrer, on peut en parler !

 

Pour en savoir plus : Le livre de Sarah Roubato, Lettres à ma génération ed Michel Lafon ; et son site internet.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *