Souffrir pour réussir… Bien ou pas bien ?

Hello,

Plus le temps passe, plus je réalise à quel point la souffrance tient une place importante dans notre société. Moi, j’aime pas trop souffrir (logique ? hum pas forcément) et du coup je me suis demandé si « toutes les souffrances doivent être vécues ou pas ».

Allez, on va pas s’mentir, on a tous entendu au moins une fois les phrases suivantes : « il faut souffrir pour être belle », « mets toi à la course, tu verras c’est super difficile pendant deux mois mais après on ne peut plus s’en passer », « moi, je veux vraiment travailler comme un fou les premières années de ma vie, pour pouvoir être tranquille après », « c’était super difficile mais je suis super content(e) d’avoir obtenu ce résultat à mon examen ».

Quand on te dit « il faut souffrir pour être belle »

Alors, la souffrance, c’est bien ou c’est pas bien ? Bon visiblement, dans l’inconscient collectif, il semble que la souffrance soit là pour obtenir quelque chose.

AHAH si tu t’imagines que je vais trancher pour un côté ou l’autre, c’est mal me connaître !

Pourquoi la souffrance, parfois, cela m’agace !

Y’a UN truc qui m’agace avec la souffrance, c’est que souvent, c’est bien vu par la société d’avoir souffert. Si deux personnes montent une entreprise. L’entreprise de la première personne a un succès fou au bout de quelques mois, les gens seront impressionnés mais souvent seront associés à cette histoire des mots comme « la chance », « le bon timing pour lui »,… La seconde entreprise elle, souffre un peu plus au démarrage, la personne va sacrifier sa vie familiale et personnelle pour se dévouer à 100% à son entreprise puis, au bout d’un certain temps, elle aura un succès. Je trouve que les gens seront plus admiratifs de la personne qui a beaucoup souffert.

On peut aussi voir ce genre de comportements dans les écoles :  » OUI, 14 de moyenne c’est bien mais il ne travaille pas à la maison, il pourrait faire plus d’efforts ». Mais si ses 14 de moyenne lui conviennent et lui permettent d’atteindre ce qui le rend heureux ?

Alors ça veut dire quoi ? Qu’il ne faut pas travailler à l’école ?

Héhé nooooon of course je ne dis pas ça.

Quand tu pensais vraiment que tu allais avoir une excuse pour jouer à Fortnite au lieu de bosser ton contrôle de maths !

Je rappelle juste à quel point il est important de mettre du sens à nos efforts. Lors des séjours CeQueJeVeuxFairePlusTard on se rend compte à quel point les jeunes sont différents du portrait dépeint dans les médias, dans notre quotidien. Le mercredi soir, nous organisons la soirée des passions. Une soirée au cours de laquelle les jeunes nous présentent une passion, un sujet qui est important pour eux. Je suis à chaque fois impressionnée par leur volonté à l’effort, sur ces sujets qui les passionnent, qui les animent. Et lorsque l’on sait POURQUOI on fait quelque chose, tout d’un coup il devient plus simple de les réaliser !

Et surtout, l’idée est ABSOLUMENT de garder dans notre quotidien toutes les tâches qui peuvent nous agacer mais qui, rappelez-vous, existent sûrement pour vous permettre d’atteindre quelque chose, un objectif plus global.
Par exemple : j’adore passer du temps avec des animaux et je veux devenir vétérinaire mais je n’aime pas les maths. Et bien il serait dommage de se passer de ce beau projet car tu préfères sortir avec tes potes plutôt que réviser tes maths.

Je complèterai en disant « la vertu est dans le juste milieu » Aristote.

Tu as un souhait très cher ? Quelque chose que tu souhaites à tout prix réaliser ? C’est super ! DONNE-TOI LES MOYENS DE RÉUSSIR !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *