Et si les enfants étaient libres ?

J’ai commencé à lire “Libres enfants de Summerhill” d’Alexander Sutherland Neill il y a peu.

Ça fait longtemps que ce livre est dans ma “To Read List” : cette liste – qui s’allonge de jour en jour – des livres que j’ai envie de lire, qu’on m’a conseillés ou qui font partie des “grands classiques” à lire une fois dans sa vie.

Je suis encore au début, et déjà ce livre m’inspire énormément – je pense d’ailleurs que je vous en reparlerai ! Il raconte le fonctionnement de Summerhill, une école fondée en Angleterre en 1921 par Alexander Sutherland Neill. Cette école auto-gérée a pour principes de base la liberté et la démocratie, pour et par tous (enfants comme adultes…). On y applique une pédagogie – plutôt révolutionnaire ! – basée sur la liberté et le respect de chacun, où les enfants disposent d’une liberté d’action impressionnante, et d’un rôle important à jouer dans toutes les décisions qui les concernent.

Mais c’est possible ça ?!

Je ne vous en dis pas plus, car j’aurai l’occasion d’y revenir ; je souhaitais simplement partager avec vous un bout du poème de Kahlil Gibran, cité au tout début du livre, qui m’a beaucoup touchée :

Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même,
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,
Car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous.
Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier.
Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.
(…)
Que votre tension par la main de l’Archer soit pour la joie

J’aime beaucoup ce texte, qu’il ferait bon, je pense, d’afficher partout où naissent, grandissent, jouent et apprennent des enfants, qu’en pensez-vous ?

Si vous avez des conseils de lecture pour rallonger encore cette “To Read List”, n’hésitez pas à le dire en commentaire !

3 commentaires

  1. C’est tellement vrai, Julia, comprendre cela en tant que Parent, c’est la clés de la réussite de la mission « de parent ».
    Personne n’appartient à personne.

  2. Merci à vous !
    Comprendre cela en tant que Parent, oui, et en tant qu’adulte, qu’Homme, que… citoyen du monde 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *