De la bienveillance à l’école ?

Comme tous les jours lorsque je vais rejoindre la formidable équipe de CeQueJeVeuxFairePlusTard, je passe devant mon ancien collège et je vois plein d’adolescents. Cela me rappelle plein de souvenirs, qu’ils soient bons ou mauvais. Il est vrai qu’à leur âge j’aurais aimé bénéficier d’un accompagnement sur mes motivations mais également sur les difficultés que j’ai rencontrées. Alors je trouve que la démarche dans laquelle s’inscrit l’association CeQueJeVeuxFairePlusTard est une bonne chose pour ceux qui sont issus des zones d’éducation prioritaire. Avec le recul, je considère que mon redoublement en classe de troisième fut une très bonne chose dans la mesure où cela m’a permis de combler mes lacunes et ainsi de pouvoir envisager l’enseignement au lycée avec plus de sérénité.

Résultat de recherche d'images pour "bienveillance école"

Je veux donc dire à tous ceux qui parfois estiment que cela est joué d’avance, qu’à force de travail ont peut accomplir des choses honorables. C’est en ce sens d’ailleurs que je me suis engagé durant 6 mois au sein du collège Rosa Luxemburg à Aubervilliers, afin de pouvoir délivrer ce message d’espoir et lutter contre le décrochage scolaire à mon niveau. Les jeunes que j’ai rencontrés avaient des difficultés diverses mais ils étaient aussi très à l’écoute et ont beaucoup apprécié que l’on puisse s’intéresser à eux et tout simplement les considérer.

Résultat de recherche d'images pour "solidarité en ecole"

Je trouve qu’il serait intéressant qu’il y ait davantage de coopération entre le lycée et le collège mais également entre le lycée et les universités. En effet, il y a malheureusement encore trop de jeunes qui durant ces transitions décident d’arrêter les cours pour diverses raisons. Je pense que la priorité doit être placée à ce niveau là. Une initiative a été mise en place d’ailleurs, par un lycée professionnel de Fontenay sous bois, afin de pouvoir faire intervenir d’anciens élèves diplômés du CAP et du bac pro au sein des classes de première et terminale. L’objectif étant d’amener un retour d’expérience et d’expliquer les difficultés rencontrées et aussi les réussites. L’article qui parle de cette belle initiative est consultable sur ici. Il est important que l’on puisse aussi délivrer un message réaliste aux jeunes, dans la mesure où parfois jeunesse rime avec insouciance… Il faut ainsi que l’on puisse agir de manière bienveillante envers eux. C’est ainsi que je voudrais saluer aujourd’hui ceux qui mettent tout en œuvre afin que les jeunes puissent s’épanouir et réussir. En effet, il y a aussi des personnes impliquées dans leur mission d’éducation et de transmission des savoirs et c’est bon de le savoir. Merci à vous ! 🙂

Chakib

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *